Le phénomène des Vampires et la grille d’analyse de memeplexe.

par Charles Mougel | Catégorie : Actualités, Cafés mémétique

Besoin d’une boite à outils partageable

Il y a tout juste 4 ans, Pascal Jouxtel proposait sur le forum de l’époque, sa fiche descriptive d’une créature culturelle pour les méméticiens de terrain.

L’année dernière, Loick Labreuille s’est basé sur ce projet de grille d’analyse, pour la tester sur un exemple assez gros : le phénomène culturel des vampires.

Chaque année, partout sur la planète, des romans, des séries télés, des films, des bandes dessinées, des jeux de rôles, des soirées thématiques leur sont consacrées et le marchandising associé est pour ainsi dire infini, il suffit de jeter un œil sur un site tel que Vampyrboutik.com pour s’en convaincre. La Littérature et le Cinéma sont les deux supports de prédilections du Mèmeplexe Vampire. A ce jour, ils demeurent l’inspiration majeure.

LB

Mais revenons un instant au descriptif que faisait Pascal Jouxtel du projet initial :

C’est un projet évoqué par Eric de Rochefort lors du séminaire 2008 : Le but serait de constituer collectivement un catalogue-arbre-encyclopédie ouvert qui accumule des analyses de créatures culturelles observées in vivo par nos lecteurs et nous-mêmes (membres de la SFM). Au passage, il faudra lui trouver un nom : à l’époque du Bureau des Contagions, j’avais baptisé un projet similaire « La Mèmerie« … pourquoi pas ?
Le module de base serait une sorte de fiche signalétique de la créature culturelle observée.

Afin que chacun (méméticien chevronné ou amateur) puisse facilement s’approprier les quelques concepts et objets types et rédiger des fiches d’observation qui se ressemblent un minimum entre elles, Eric m’a demandé de réflechir à ce que pourraient être les repères méthodologiques pour décrire le mémotype d’une espèce.

Sans aller jusqu’à une « template », je vous fais donc cette première proposition, « à casser », d’une grille d’analyse. Vos remarques pourront porter aussi bien sur la structure de la fiche que sur le projet en lui-même (faire écrire des observations par des méméticiens amateurs). Ce projet n’est pas sans rappeler celui de M. Linné, qui avait obtenu de l’Académie que fut donné à chaque nouvelle espèce le nom du brave bourgeois qui l’avait signalée le premier.

Pascal Jouxtel

Voici la fiche qui était proposée en juillet 2008:

Fiche descriptive V1

Depuis, Loick Labreuille s’est décidé à attaquer la pratique en prenant comme exemple le phénomène des Vampires en réalisant un document en deux parties.

Suite à la présentation de la grille d’analyse réalisée lors d’un atelier au printemps, quelques méméticiens m’ont demandé d’agrémenter le texte de graphiques afin de permettre une meilleure compréhension des notions exposées. […]

Un exemple fort long je suis le premier à l’avoir constaté mais je ne pouvais pas décemment dire : « c’est très simple, il faut faire ci, il faut faire ça, y’a qu’a » dans la théorie et ne pas me confronter à cette grille par l’exemple.

Le memeplexe vampire s’est avéré fort complexe et avec de multiples ramifications donnant un exemple particulièrement riche et vaste, il est à parier que tous les memeplexes ne seront pas tous de cet ordre de complexité.

Loick Labreuille

Un premier article sur la théorie portant sur la grille d’analyse, et un second article sur l’exemple pratique choisi :

Partie 1 – Constitution de la grille d’analyse

Partie 2 – Etude de cas : les manifestations du memeplexe des vampires

Tous les commentaires d’ordre général sur ce projet, ou sur les documents en particuliers, sont toujours les bienvenus.

Commentaires (5)

  • Vladkergan

    |

    Je suis particulièrement intéressé par votre projet. Car l’optique d’analyser la manière dont le vampire apparaît dans les oeuvres de l’esprit est le fondement de la ligne éditoriale de http://www.vampirisme.com, dont je suis le webmaster. Par contre, votre idée de cartographie amène un cran en avant la réflexion, étant donné que nous ne proposons pas forcément de croisement entre les oeuvres chroniquées, autres que celles qui peuvent être fait au fil de la chronique.

    Répondre

  • Loïck

    |

    Merci charles,
    c’est fort sympathique à toi d’avoir fait cette présentation.
    Pour ceux qui tomberaient sur la grille pour la première fois,
    normalement, il vaut mieux lire la théorie avant l’étude de cas,
    néanmoins l’étude de cas est suffisamment distrayante
    (j’espère) pour être lue en solo.

    Répondre

  • Vladkergan

    |

    Je suis du coup en pleine lecture de l’étude de cas. Par contre, elle n’est pas exempt de raccourcis à mon sens un peu rapides, notamment :

    Les vampires se nourrissent de sang et subissent une très forte attraction pour lui

    Life Force n’est en effet pas le seul film de vampire qui déroge à la règle du vampire buveur de sang. C’est en fait ce qu’on nomme le vampire psychique, et des auteurs comme Dan Simmons (Les fils des Ténbères) Viereck (La maison du vampire) ou encore Moore (plusieurs des nouvelles de Shambleau). On pourrait même citer le Horla de Maupassant.

    Répondre

    • Loïck

      |

      Je ne doute absolument pas qu’il y ait des raccourcis, j’en ai même fait volontairement car la grille était bigrement longue et rentrer dans certains détails « pointus » relevait de l’exhaustif. Comme je le disais dans la partie théorie le but n’est pas d’être exhaustif sur les oeuvres, il y en a trop mais de trouver les bons exemples offrant à la fois une concision et couvrant tout de même l’ensemble du paysage sans entrer dans des redondances très fastidieuses à l’étude. Et plus le memeplexe est vaste plus la tâche est difficile et les choix s’orientent vers le pragmatisme. Encore une fois, je n’ai traité que les thèmes de la CDU avec lesquels je me sentais suffisamment à l’aise, de nos jours nul n’est un vrai érudit, les champs du savoir sont trop grands et c’est pourquoi la grille est modulaire, ainsi chacun peut apporter la pierre de son champ d’expertise. Ainsi le fan de BD pourra évoquer le chant des stryges, vampirella ou les lamentations de l’agneau et l’expert en voiture nous dira quel type de véhicule préfére lestat ou sélène, là encore avec pour gageur de ne pas tomber dans le terrible piège de l’exhaustivité.
      Mémétiquement votre

      Répondre

  • Loïck

    |

    En fait, vladkergan,
    Je suis plutôt content qu’un expert/passionné/mordu en » vampire » se soit penché sur l’étude de cas de la grille, car en tant que méméticien, pour nous l’important, c’est la partie théorie et voir si elle tient la route par l’exemple est encourageant. Ensuite l’étude de cas modulaires que je présente est un « pied à l’étriller » pour que des méméticiens experts/passionnés dans un domaine puisse, une fois la théorie assimilée, venir jouer avec nous et remplacer au fur et à mesure ces modules de départ par les leurs plus érudits. Le tout est qu’ils acceptent la règle du jeu dès le départ car si l’on veut étudier tous les champs de la CDU liés au mèmeplexe vampire il nous faut être concis et renoncer à l’exhaustivité pour des choix plus judicieux.
    Concernant le point précis que tu relèves : à la lueur de mes quelques connaissances, je pensais que life force était le seul film dans ce cas et effectivement je n’avais pas songé à vérifier dans la littérature s’il existait aussi d’autres exemples similaires, obnubilé que j’étais par le médium cinéma et pas la tâche mémétique dans son ensemble. Manifestement cette étude de cas réclame son expert !
    Mémétiquement votre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.