Mona Abboud : La Mémétique une théorie évolutionniste de la culture

par Bertrand Biss | Catégorie : Relayer, Thèses

La Mémétique une théorie évolutionniste de la culture
par Mona Abboud, Beyrouth, Liban 2007.
mona_3bboud@hotmail.com
Thèse sous la direction de Adel Fakhoury,

Problématique :
La Mémétique pourrait-elle s’intégrer dans les sciences sociales traditionnelles ?
Pourrait-elle constituer une discipline à part entière ?
Ou resterait-elle une nouvelle approche méthodologique?

Télécharger la thèse en pdf

Lire la suite

Jean-Paul Baquiast : Pour un principe matérialiste fort

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Livres, Relayer

Le mot de l’éditeur
A travers un panorama des sciences contemporaines l’auteur signe aussi un livre politique et nous livre une réflexion sur l’époque et ses dangers, celui de l’obscurantisme n’étant pas un des moindres, mais aussi les risques de graves bouleversements écologiques qui menacent la planète. Loin de tout scientisme Jean-Paul Baquiast prône une métaphysique scientifique ainsi qu’une morale rationaliste. De graves et déterminants choix s’offrent à nous : les sciences – dès lors qu’elles sont conscientes et raisonnables – nous apportent des éléments de connaissances et de réflexions indispensables pour faire face à la complexité du monde qui est le nôtre. « Livre de combat » comme le définit l’auteur car c’est bien un combat pour la survie et la liberté de chacun qui se joue. La connaissance est une arme indispensable au moment où de fortes poussées obscurantistes se font sentir un peu partout dans le monde. Ce livre a l’ambition de donner au lecteur la possibilité de choisir en toute connaissance de cause.



https://www.jean-paul-baquiast.fr/ouvrages.html

Pascal Jouxtel : Comment les systèmes pondent

par Bertrand Biss | Catégorie : Livres, Relayer

Comment font les jeux à la mode pour se reproduire ? Comment survit le commerce équitable ? Comment tel rituel s’impose-t-il à des millions d’hommes ? Tous les systèmes se reproduisent-ils de façon semblable ?
Voilà trente ans que la question se pose et que la science recherche le “ mème ”, cet équivalent culturel du “ gène ” qui permettrait la transmission et l’évolution des trouvailles de la culture humaine.
Lorsque nous pensons ou agissons, nous ne sommes pas aussi libres que nous aimons le croire. Malgré nous, par nos choix de mots, d’attitudes ou simplement d’objets de consommation, nous contribuons à reproduire des modèles et des systèmes.
Le mot “ mème ” est apparu en 1976 sous la plume du biologiste Richard Dawkins. Forgé à la ressemblance du mot “ gène ”, il suggère les idées de mémoire et d’imitation.
Les solutions inventée par l’homme, qu’elles soient pratiques ou symboliques, vivent leur vie dans un monde sans merci où s’expriment “ best-sellers ” conquérants et mèmes récessifs discrètement repliés dans des poches de résistance…
Faut-il chercher les mèmes dans les cerveaux, les communautés, le mode d’emploi des machines ou les règles de comportement ? Où qu’ils soient, la mémétique nous apprend beaucoup sur nous-mêmes, le monde et ce que nos vies deviennent.

Ingénieur, automaticien, consultant en conduite du changement, Pascal Jouxtel porte un “ regard d’évolutionniste ” sur les pratiques professionnelles dans les grandes entreprises. Il a fondé la Société francophone de mémétique en 2001.



Lire le premier chapitre

Cavalli-Sforza, Luigi Luca : Evolution biologique, évolution culturelle

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Livres, Relayer

L’auteur, spécialiste de la diversité génétique, fait un parallèle entre l’évolution biologique et celle des cultures. Selon lui, des mécanismes issus de la génétique, comme les mutations ou la sélection naturelle, pourraient s’appliquer au domaine de la culture. La théorie de l’évolution pourrait donc servir à comprendre la vie de l’esprit…



Dr Susan Jane Blackmore : The Meme Machine

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Livres, Relayer

The Meme Machine 1999. Oxford, Oxford University Press

Le monde des mèmes influence celui des gènes et réciproquement. Les gènes, responsables des organisations cérébrales le sont indirectement des mèmes produits par ces organisations, aux capacités computationnel et imaginatives très différentes. Dans l’autre sens, les mèmes produisent des milieux plus ou moins favorables à la dispersion ou à la mutation des gènes. Une communauté monacale, par exemple, est particulièrement réfractaire à la dispersion des gènes de ses membres. On pourra lire sur ce point Suzan Blackmore, The meme machine.

https://www.automatesintelligents.com/biblionet/2002/avr/blackmore.html



Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.