La mémétique anglo-saxonne a presque une préhistoire…

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Actualités, Définitions et concepts, Les non-francophones

anglomemeDans la rubrique de ce site réservée aux « non-francophones », on retrouve certains grands noms de l’histoire de la mémétique, tels que Susan Blackmore, Howard Bloom ou Richard Brodie… D’ailleurs la galerie de portraits n’est pas complète, il manque notamment Dawkins et Dennett… Cet oubli paradoxal sera réparé un jour.

Lire la suite

Théorème d’incomplétude et Dynamique en Spirale

par Bertrand Biss | Catégorie : Connecter, Les disciplines

Théorème d’incomplétude et Dynamique en Spirale

Bernard Duclos nous rappelle : « La théorie Spiral Dynamics est largement inspirée des travaux de Clare Graves sur l’évolution des systèmes de valeurs chez l’adulte. Graves a montré que ces systèmes de valeurs sont structurés sous la forme d’une double hélice, au sein de laquelle les VMèmes successifs intègrent et dépassent les précédents. En d’autres termes, chaque VMème fabrique les problèmes que le VMème suivant aura à résoudre. L’émergence de chaque nouveau VMème se traduit notamment par une nouvelle vision du monde, une motivation adaptée et une capacité renouvelée de faire face aux conditions crées par le VMème précédent.

Lire la suite

Sociologie – Raymond Boudon – une interview et notre analyse

par Charles Mougel | Catégorie : Connecter, Les disciplines

Extrait d’interview de Raymond Boudon (sociologue), dans lequel il exprime son point de vue sur la mémétique :

Valéry Rasplus : Je suis personnellement assez intrigué par le succès que peut rencontrer la mémétique. Pensez-vous que celle-ci puisse apporter quelque chose à la sociologie ?

Raymond Boudon : Non. La mémétique cherche à transposer dans le domaine de la culture les schémas néo-darwiniens dont l’importance est incontestable s’agissant de l’explication des phénomènes d’évolution dans le domaine de la nature biologique. Mais les gènes sont observables, alors que les mèmes ne le sont pas. La mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet impersonnel de mécanismes d’imitation. Or on ne peut comprendre les changements culturels sans y voir l’effet d’innovations et de sélection par le public de ces innovations. Bref, le sociologue doit se donner ici comme ailleurs des acteurs sociaux plus ou moins conscients de ce qu’ils font, alors que la mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet de mécanismes inconscients passant au-dessus de la tête des acteurs. La mémétique est le produit d’une illusion fréquente dans les sciences humaines : celle qui consiste à croire que pour être vraiment scientifique les sciences humaines doivent traiter le comportement humain comme résultant de causes matérielles et ignorer les raisons qui l’inspirent dans l’esprit de l’acteur. J’ai proposé de qualifier cette illusion d’illusion naturaliste. Elle a donné naissance au structuralisme, aujourd’hui moribond, ou au marxisme vulgaire, celui qui fait du comportement humain l’effet de forces sociales occultes. Un beau colloque sur l’illusion naturaliste a été organisé l’an dernier à Strasbourg.

Lire la suite

France culture : Le darwinisme va-t-il phagocyter les sciences sociales ?

par Charles Mougel | Catégorie : Connecter, Interviews

France culture : Le darwinisme va-t-il phagocyter les sciences sociales ?

La mémétique était sur France culture mercredi 16 décembre 2009 dans l’émission « Du grain à moudre » de Julie Clarini et Brice Couturier

Etait invité :
Dominique Guillo. Directeur de recherche au CNRS
Pascal Picq. Paléoanthropologue. Maître de conférences au Collège de France
Pascal Jouxtel. Co-fondateur de la Société Francophone de Mémétique
Associé d’Eurogroup Institute

Simulateur mémétique

par Bertrand Biss | Catégorie : Connecter, Les disciplines

Informatique : Simulateur mémétique, des êtres propagent et améliorent leur culture
Ce programme simule des êtres élémentaires, en situation dans un monde formel, qui vivent et se reproduisent. Leur culture se propage et s’améliore.

J’ai fait quelque chose de très simple, mais c’est une troisième étape, et le but est de progresser de façon incrémentale, par touches pointillistes, pour rejoindre, à long terme, la démarche plus complexe et plus ambitieuse de Pascal et Charles.

Jean-François Lucas (son site perso)

Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.