Author Archive

Sociologie – Raymond Boudon – une interview et notre analyse

par Charles Mougel | Catégorie : Connecter, Les disciplines

Extrait d’interview de Raymond Boudon (sociologue), dans lequel il exprime son point de vue sur la mémétique :

Valéry Rasplus : Je suis personnellement assez intrigué par le succès que peut rencontrer la mémétique. Pensez-vous que celle-ci puisse apporter quelque chose à la sociologie ?

Raymond Boudon : Non. La mémétique cherche à transposer dans le domaine de la culture les schémas néo-darwiniens dont l’importance est incontestable s’agissant de l’explication des phénomènes d’évolution dans le domaine de la nature biologique. Mais les gènes sont observables, alors que les mèmes ne le sont pas. La mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet impersonnel de mécanismes d’imitation. Or on ne peut comprendre les changements culturels sans y voir l’effet d’innovations et de sélection par le public de ces innovations. Bref, le sociologue doit se donner ici comme ailleurs des acteurs sociaux plus ou moins conscients de ce qu’ils font, alors que la mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet de mécanismes inconscients passant au-dessus de la tête des acteurs. La mémétique est le produit d’une illusion fréquente dans les sciences humaines : celle qui consiste à croire que pour être vraiment scientifique les sciences humaines doivent traiter le comportement humain comme résultant de causes matérielles et ignorer les raisons qui l’inspirent dans l’esprit de l’acteur. J’ai proposé de qualifier cette illusion d’illusion naturaliste. Elle a donné naissance au structuralisme, aujourd’hui moribond, ou au marxisme vulgaire, celui qui fait du comportement humain l’effet de forces sociales occultes. Un beau colloque sur l’illusion naturaliste a été organisé l’an dernier à Strasbourg.

Lire la suite

France culture : Le darwinisme va-t-il phagocyter les sciences sociales ?

par Charles Mougel | Catégorie : Connecter, Interviews

France culture : Le darwinisme va-t-il phagocyter les sciences sociales ?

La mémétique était sur France culture mercredi 16 décembre 2009 dans l’émission « Du grain à moudre » de Julie Clarini et Brice Couturier

Etait invité :
Dominique Guillo. Directeur de recherche au CNRS
Pascal Picq. Paléoanthropologue. Maître de conférences au Collège de France
Pascal Jouxtel. Co-fondateur de la Société Francophone de Mémétique
Associé d’Eurogroup Institute

Suivre la réplication de citations avec memetracker

par Charles Mougel | Catégorie : Actualités

Alain Joannes présente sur le blog Journalistiques.fr les travaux de chercheurs analysant la réplication de citations dans l’espace médiatique.

Trois chercheurs de l’Université Cornell viennent de mettre en ligne un outil de monitorage et de traçabilité des citations dans les sites médiatiques et les blogs.
Le nom de memtracker pose un léger problème de définition car les memesne se réduisent pas à des extraits de discours et à des framents de phrases. (1) Cependant, l’application mérite mieux qu’une querelle de mots.

[Lire la suite]

(1) les memes ne se réduisent ni à des petites phrases ni à des particules de buzz. Ce sont des entités socio-culturelles – pièces musicales, tenues vestimentaires, comportements – qui semblent avoir la faculté de se reproduire en se propageant à la manière de certains éléments biologiques. Il existe une Société Francophone de Memetique.

La memetique ou étude des memes est une discipline controversée. Certaines de ses approches sont intéressantes pour le journaliste confronté aux rumeurs. Dans mon livre, pages 89 et 90, je propose une traçabilité en dix occurences du meme des « camions remplis de cadavres » de 1945 à 2005.

Alain Joannes

Lire l’article complet :
Pistage visuel des citations qui se répliquent sur le web

Citation – Gabriel Tarde – Déjà une idée du mème

par Charles Mougel | Catégorie : Découvrir, Définitions et concepts

gabriel-tarde-1

Devinette : En quelle année a été écrite cette définition du mème ?
Réponse : 1893

Margeritte Desilles

« Voilà pourquoi enfin une oeuvre sociale quelconque ayant un caractère à soi plus ou moins marqué, un produit industriel, un vers, une formule, une idée politique ou autre apparue un jour quelque part dans le coin d’un cerveau, rêve comme Alexandre la conquête du monde, cherche à se projeter par milliers et millions d’exemplaires partout où il y a des hommes, et ne s’arrête dans ce chemin que refoulée par le choc de sa rivale non moins ambitieuse. »

Gabriel Tarde

Excellent ! Les écrits de Gabriel Tarde m’avaient été signalés par JM Truong il y a qques années, mais je ne me suis pas encore plongé dedans.
C’est effectivement une mouture ancestrale du théorème de réplication, puisqu’il énonce clairement que la seule chose qui puisse empêcher la diffusion d’une « forme connaissable » est la concurrence d’une autre forme « rivale », mais – il ne va pas jusque là – rivale pour quoi ? Rivale pour l’occupation des ressources mentales mobilisées et de la bande passante de coperception.

Pascal

Vidéo – Dan Sperber – Les traits culturels comme réplicateurs : le programme Mémétique

par Charles Mougel | Catégorie : Relayer

Source : Interview vidéo par Peter Stockinger de Dan Sperber en 2002 à la Maison des Sciences de l’Homme

Dan SPERBER est directeur de recherche au CNRS, membre de l’Institut Nicod.

Il est anthropologue et psychologue, spécialiste de l’étude de la relation entre la cognition et la culture. Il travaille sur une conception cognitive de la communication sous le nom de Théorie de la pertinence ainsi que sur une conception naturaliste de la culture sous le nom d’épidémiologie des représentations.  Lire la suite

Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.