Articles pour le mot clé ‘Dawkins’

Les mèmes dans le Larousse 2014

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Actualités, Définitions et concepts

Def-de-la-honte

A première vue, tous les méméticiens francophones doivent s’en réjouir : le mot mème a fait son entrée dans le dictionnaire Larousse 2014 ! On le savait depuis l’annonce faite dans Libération au printemps. Malheureusement, sitôt qu’on lit la définition en question, on s’aperçoit qu’elle cantonne le mème à son territoire le plus restreint, celui des contenus auto-réplicatifs de l’internet. Pas de code culturel, pas de notion générale de propagation par imitation, pas de co-adaptation avec la nature humaine, pas de second réplicateur. Non, rien que des contenus humoristiques qui se répliquent sur l’internet. Cependant, quand on parle d’évolution culturelle en « live », la messe n’est jamais dite.

Lire la suite

Sociologie – Raymond Boudon – une interview et notre analyse

par Charles Mougel | Catégorie : Connecter, Les disciplines

Extrait d’interview de Raymond Boudon (sociologue), dans lequel il exprime son point de vue sur la mémétique :

Valéry Rasplus : Je suis personnellement assez intrigué par le succès que peut rencontrer la mémétique. Pensez-vous que celle-ci puisse apporter quelque chose à la sociologie ?

Raymond Boudon : Non. La mémétique cherche à transposer dans le domaine de la culture les schémas néo-darwiniens dont l’importance est incontestable s’agissant de l’explication des phénomènes d’évolution dans le domaine de la nature biologique. Mais les gènes sont observables, alors que les mèmes ne le sont pas. La mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet impersonnel de mécanismes d’imitation. Or on ne peut comprendre les changements culturels sans y voir l’effet d’innovations et de sélection par le public de ces innovations. Bref, le sociologue doit se donner ici comme ailleurs des acteurs sociaux plus ou moins conscients de ce qu’ils font, alors que la mémétique cherche à faire des changements culturels l’effet de mécanismes inconscients passant au-dessus de la tête des acteurs. La mémétique est le produit d’une illusion fréquente dans les sciences humaines : celle qui consiste à croire que pour être vraiment scientifique les sciences humaines doivent traiter le comportement humain comme résultant de causes matérielles et ignorer les raisons qui l’inspirent dans l’esprit de l’acteur. J’ai proposé de qualifier cette illusion d’illusion naturaliste. Elle a donné naissance au structuralisme, aujourd’hui moribond, ou au marxisme vulgaire, celui qui fait du comportement humain l’effet de forces sociales occultes. Un beau colloque sur l’illusion naturaliste a été organisé l’an dernier à Strasbourg.

Lire la suite

Vidéo – Dan Sperber – Les traits culturels comme réplicateurs : le programme Mémétique

par Charles Mougel | Catégorie : Relayer

Source : Interview vidéo par Peter Stockinger de Dan Sperber en 2002 à la Maison des Sciences de l’Homme

Dan SPERBER est directeur de recherche au CNRS, membre de l’Institut Nicod.

Il est anthropologue et psychologue, spécialiste de l’étude de la relation entre la cognition et la culture. Il travaille sur une conception cognitive de la communication sous le nom de Théorie de la pertinence ainsi que sur une conception naturaliste de la culture sous le nom d’épidémiologie des représentations.  Lire la suite

Qu’appelle-t-on un mème ?

par Pascal Jouxtel | Catégorie : Découvrir, Définitions et concepts

On peut définir un mème comme un morceau d’information, stocké temporairement dans le cerveau humain, qui influence le comportement (pensée, parole, ou action) et se transmet d’une personne à une autre par imitation (imitation est ici pris au sens large, c’est-à-dire consciente ou non, voulue ou non, immédiate ou différée).
(Définition formulée par P.Jouxtel d’après les travaux du Dr S. Blackmore.)

D’après Aaron Lynch, on devrait dire qu’un mème est « le sous-ensemble copié interpersonnellement d’information stockée dans le cerveau » ( the interpersonally copied subset of brain-stored Information. )
Certains auteurs considérent les mêmes comme des éléments autonomes qui se copient d’hôte en hôte, (approche Lynch) et d’autres comme le langage même dans lequel sont écrits les codes de nos comportements (approche Blackmore.)

Lire la suite

Qu’est-ce que la mémétique ?

par Eric de Rochefort | Catégorie : Connecter, Interviews

Qu’est-ce que la mémétique ?

Invités Pascal Jouxtel et Jean-Paul Baquiast

 

Une émission proposée par Michel Alberganti du journal Le Monde et réalisée par Brigitte Alléhaut.
Lancé par le biologiste néodarwinien Richard Dawkins dans un livre intitulé « Le gène égoïste » (1976), la mémétique propose d’appliquer la théorie de l’évolution à la culture humaine. En particulier, elle remplace les gènes par des « mèmes ». Il s’agit donc d’établir des similarités entre l’évolution biologique et l’évolution culturelle de l’homme. Peut-on appliquer les mêmes processus darwiniens de sélection naturelle par exemple, dans les deux domaines ? La culture évolue-t-elle comme la génétique ? Quelles leçons sociologiques peut-on tirer d’une telle analogie ? Le parallèle entre biologie et culture ne relève-t-il d’une dérive scientiste ? A quoi sert aujourd’hui la mémétique ?

Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.