Pascal Jouxtel : Comment les systèmes pondent

par Bertrand Biss | Catégorie : Livres, Relayer

Comment font les jeux à la mode pour se reproduire ? Comment survit le commerce équitable ? Comment tel rituel s’impose-t-il à des millions d’hommes ? Tous les systèmes se reproduisent-ils de façon semblable ?
Voilà trente ans que la question se pose et que la science recherche le “ mème ”, cet équivalent culturel du “ gène ” qui permettrait la transmission et l’évolution des trouvailles de la culture humaine.
Lorsque nous pensons ou agissons, nous ne sommes pas aussi libres que nous aimons le croire. Malgré nous, par nos choix de mots, d’attitudes ou simplement d’objets de consommation, nous contribuons à reproduire des modèles et des systèmes.
Le mot “ mème ” est apparu en 1976 sous la plume du biologiste Richard Dawkins. Forgé à la ressemblance du mot “ gène ”, il suggère les idées de mémoire et d’imitation.
Les solutions inventée par l’homme, qu’elles soient pratiques ou symboliques, vivent leur vie dans un monde sans merci où s’expriment “ best-sellers ” conquérants et mèmes récessifs discrètement repliés dans des poches de résistance…
Faut-il chercher les mèmes dans les cerveaux, les communautés, le mode d’emploi des machines ou les règles de comportement ? Où qu’ils soient, la mémétique nous apprend beaucoup sur nous-mêmes, le monde et ce que nos vies deviennent.

Ingénieur, automaticien, consultant en conduite du changement, Pascal Jouxtel porte un “ regard d’évolutionniste ” sur les pratiques professionnelles dans les grandes entreprises. Il a fondé la Société francophone de mémétique en 2001.



Lire le premier chapitre

Tags: ,

Commentaires (1)

  • Georges

    |

    Du courage pour vos travaux…vous gagnerez à connaitre les travaux du jésuite Marcel JOUSSE qui a travaillé rigoureusement sur cette question et résumé sous le termes MIMOPEDAGOGIE vous gagnerez en profondeur de connaitre ses travaux. Merci à bientôt!

    Répondre

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Derniers commentaires

Renaud

|

Egalement merci pour cette introduction libre. Que le Grand Mème vous accompagne.